Accueil Jeunesse Chronique :  » Brexit Romance  » – Clémentine Beauvais.

Chronique :  » Brexit Romance  » – Clémentine Beauvais.

2
0
348

Genre : Jeunesse

Éditeur : Sabarcane ( Collection X’)

Date de parution : 22 août 2018

Nombre de pages : 449

Ma note : 19/20

couv71943708

Synopsis :  Juillet 2017. Marguerite Fiorel, 17 ans, jeune soprano française, se rend à Londres avec son professeur Pierre Kamenev, pour chanter dans Les noces de Figaro. Ils croisent Justine Dodgson, créatrice d’une start-up secrète nommée Brexit romance dont l’objectif est d’organiser des mariages blancs entre Français et Anglais, afin que ceux-ci obtiennent le passeport européen.

Mon avis : Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Sarbacane pour l’envoi de ce roman ainsi que pour leur confiance. Le nouveau roman de Clémentine Beauvais me tentait considérablement, je ne pouvais pas attendre la sortie officielle ! Brexit Romance pourra être entre vos mains dès le 22 août !

Ici, nous rencontrons Marguerite, une jeune soprano française partie pour « one night only » à Londres dans le but de montrer l’étendue de son talent à la société britannique. Marguerite a dix-sept ans et des rêves plein la tête. Malgré son enfance difficile, elle est un personnage très solaire, innocente drôle et surtout très attachante ; nous avons envie de croire en elle, de rêver avec elle. Marguerite évolue de manière positive tout au long du roman et cette évolution atteint son paroxysme à la fin de l’histoire.
Notre jeune soprano n’est pas seule dans cette aventure, elle voyage avec son professeur de musique, Pierre Kamenev ; un personnage tout aussi attachant que son élève. Il a des pensées politiques bien définies, un avis sur absolument tout et, il faut avouer qu’il est un peu rabat-joie sur les bords mais, il est drôle, plusieurs fois, j’ai éclaté de rire suite à ses réflexions.
Justine, la créatrice de  » Brexit Romance » est un personnage que j’ai beaucoup aimé également ; elle ne croit pas réellement en l’Amour, elle ne considère le mariage que parce qu’il a un intérêt considérable pour les britanniques ainsi que pour les français ; pour elle, dans ce cas, le mariage est une liberté de pouvoir s’évader, tout ceci est contradictoire, non ?
Quant à Cosmo Carraway, jeune lord anglais qui va croiser la route de notre belle Marguerite, je ne l’ai pas apprécié tout de suite, je l’ai d’abord trouvé très hautain, trop sur de lui, trop stratégique puis, le plow-twist de son histoire m’a brisé le coeur ; cela nous rappelle que certaines personnes n’ont pas la chance d’avoir une famille pour les soutenir et les aimer à tous les moments de leur vie.
En bref, des personnages hauts en couleurs qui ne manquent pas de nous faire passer par tout un panel d’émotions…

Brexit Romance est mon tout premier roman de Clémentine Beauvais ; son style est particulier, sa plume très agréable à lire. L’autrice a fait un travail remarquable en associant plusieurs des problématiques essentielles des sociétés du vingt-et-unième siècle ; le mariage pour tous, le féminisme, la montée en puissance de l’extrême droite et donc des idées de ce parti. Elle emploie également des mots comme « cisgenre » ou « neurotypique » que, pour ma part je ne connaissais pas et qui m’ont donné à réfléchir sur bien des choses.
Dans cet ouvrage, nous disposons d’une réflexion considérable sur les politiques actuelles, sur les conditions de vies de certaines catégorie de la population mais aussi sur les pensées archaïques d’une société aristocratique.

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce roman, c’est déjà le simple fait d’être en Angleterre, à Londres ainsi que de pouvoir percevoir la manière de vivre et de penser de la société britannique ; je pense que ces informations sont des valeurs sures étant donné que Clémentine Beauvais vit à York, elle a donc le pouvoir spectaculaire de nous offrir une comparaison entre français et britanniques très intéressante. A travers ce livre, nous pouvons aisément nous rendre compte de ce que pensent les britanniques de ce brexit. Nous pouvons nous rendre compte de leur ouverture d’esprit sans faille puisqu’en effet, c’est un fait et c’est malheureux de le dire mais l’Angleterre est bien plus « open-minded » que nous, français.

La fin ne m’a pas étonnée mais j’ai aimé lire chaque mot avec précision et douceur ; je ne voulais pas quitter les personnages et l’univers absolument génial que Clémentine Beauvais a réussi à créer. Il est vrai que je n’ai pas encore donné de points négatifs à cet ouvrage pourtant, il y en a un énorme pour moi mais surtout pour ma pile à lire ; Brexit Romance nous donne envie de dévorer toute la bibliographie de Jane Austen une fois la dernière page tournée. Il me tarde également de découvrir les autres romans de Clémentine Beauvais…
Brexit Romance ? Un roman frais, drôle, doux, important à lire… alors, confirmez-vous le rendez-vous de Clémentine Beauvais, à savoir, le 22 août dans toutes les bonnes librairies ?
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par areadingirl
Charger d'autres écrits dans Jeunesse

2 Commentaires

  1. Nanette

    1 août 2018 à 11:54

    Je confirme sans hésiter le rendez-vous pour le 22 août (jour d’anniversaire de ma maman, je ne suis pas prêt de l’oublier !), je te fais confiance, à toi et ta magnifique chronique, ainsi qu’à Clémentine Beauvais, qui a une plume superbe et si enrichissante sur la vie et sur notre valeur ! Par contre, pour ce qui est de la bibliographie de Jane Austen, je suis rodée car j’ai presque tout lu d’elle :3 Mais je suis contente que cette lecture t’ait donné envie de découvrir son œuvre magistrale !

    Répondre

    • areadingirl

      1 août 2018 à 23:13

      Merci pour ton commentaire et pour la confiance que tu m’accordes, j’en suis très touchée! J’avais déjà envie de découvrir Jane Austen avant mais d’autant plus maintenant! Quels sont tes romans préférés de Jane Austen et de Clémentine Beauvais ? :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Chronique : Clara et la pénombre – José Carlos Somoza.

Genre(s) : Contemporain / Thriller  Editeur : Editions Babel (Noir)  Date de parution : 6 …