Accueil Romance Chronique :  » Nos chemins de travers  » – Georgia Caldera.

Chronique :  » Nos chemins de travers  » – Georgia Caldera.

2
0
90

Genre : Romance

Éditeur : J’ai lu

Année de sortie : 2017

Nombre de pages : 506 

couv60078248

Synopsis : « Je m’étais juré que, s’il ne devait y en avoir qu’une parmi toutes les autres, ce serait elle. Et cependant, ce jour-là… » Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n’a qu’un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu’au jour où Louis décide d’humilier publiquement la jeune femme. Mais un tragique accident va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un tout autre jour. Emma sera-t-elle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l’aider à se relever ? 


Mon avis : Depuis sa sortie, j’avais très envie de lire Nos chemins de travers, d’une part parce que je trouvais la couverture sublime (superficiel au possible, vous en conviendrez) mais également parce que ce livre est signé Georgia Caldera. Depuis ma lecture du premier tome des Larmes rouges, je suis une admiratrice incontestable de cette autrice. Je n’ai pas été déçue par ce premier tome et je compte me procurer la suite bien vite. Si vous vous attendez à une romance banale, passez votre chemin, elle ne l’est pas. Du Caldera dans toute sa splendeur, un délice.

Emma est une jeune femme que j’ai beaucoup apprécié dès le début du tome, c’est une personne qui a peu voire pas confiance en elle, très réservée, qui ne veut surtout pas attirer l’attention, qui se cache derrière tout un tas de choses. Emma ne se rend pas compte qu’elle est merveilleuse et se remet tout le temps en question, cela peut parfois frustrer le lecteur. Elle pratique l’équitation, ce qui m’a beaucoup plu puisque je n’avais encore jamais lu un livre traitant de ce sujet, il est assez présent dans le roman, ce qui renforce l’intérêt pour l’histoire. Emma est aussi généreuse, gentille, serviable ; à ses dépens parfois.
Quant à Louis, j’ai eu du mal à l’apprécier, il est tout le contraire de notre personnage féminin, c’est typiquement le genre de personnes que je déteste et je pense que c’est un peu le cas de tout le monde, un homme hautain, prêt à tout pour ne pas perdre sa popularité enfin, si nous considérons que certaines personnes sont plus importantes que d’autres dans une société. Au fil de ce premier tome, Louis va évoluer, il va rencontrer des épreuves qui vont le pousser dans ses retranchements et le pousser à admettre qu’il a cependant fait beaucoup d’erreurs ; à voir comment ce personnage évolue dans le deuxième et dernier tome. 
La relation d’Emma et Louis est particulièrement complexe, on ne sait jamais sur quel pied danser. C’est une relation qui m’a plu parce qu’elle ne tombe pas dans le ridicule, parce qu’elle n’est pas clichée, parce que parfois, tout ne peut pas se passer parfaitement bien, parfois il ne suffit pas de ressentir des sentiments pour que tout ce qu’on avait imaginé se mette en place. Nous apprenons bien dans ce tome que seul le temps peut apaiser les cœurs et les esprits. 

Il est clair que cette histoire peut paraître cliché aux premiers abords, le petit chaperon rouge tombant sur le grand méchant loup mais, en réalité, ce n’est pas cela du tout. En effet, cette histoire est mille fois plus complexe que le résumé n’en laisse paraître. Grâce à la plume de l’autrice, qui est au passage majestueuse, on ne tombe pas dans le cliché, l’histoire reste intéressante et surtout très poétique. 
Georgia Caldera sait nous tenir en haleine, sait à quel moment nous faire sourire, nous rendre triste, nous faire hésiter, nous rendre accro à ce qu’elle nous raconte, elle excelle dans le maniement des mots et cela est tout bonnement merveilleux de la lire. 
Nos chemins de travers n’est pas un roman d’amour, c’est un roman sur la rédemption, sur l’acceptation de soi, sur l’espoir, sur la douleur, sur la vie et… bon d’accord ; je ne peux pas vous cacher qu’il y a un peu d’amour. L’autrice ne donne pas de morales dans ce livre, elle donne à son lecteur des leçons de vie, des conseils pour lui permettre d’aller de l’avant et de toujours se concentrer sur les choses essentielles qu’il l’entoure. 

La fin est horrible, je m’y attendais parce que cela était un peu trop beau pour être vrai. L’autrice nous laisse sur le qui-vive avec ces derniers mots posés sur le papier, on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre dans le dernier tome de ce diptyque, on espère simplement ne pas avoir le coeur brisé.

De_2CtJWsAA6_vX

                                                                      Ma note : 18/20 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par areadingirl
Charger d'autres écrits dans Romance

2 Commentaires

  1. Chat de Bibliothèque

    14 juin 2018 à 13:25

    Une super chronique ! J’ai envie de lire ce livre depuis longtemps il faut que je m’y mette. Le seul livre de Georgia Caldera que j’ai lu est Victorian Fantasy tome 1 et depuis j’ai mis tous ses livres dans ma Wishlist!
    Des bisous de la part d’un petit chat de livraddict ^^

    Répondre

    • areadingirl

      14 juin 2018 à 14:54

      Merci, ça me touche beaucoup ^^ Il m’est arrivé la même chose avec le premier tome des Larmes rouges, j’ai mis tout ses livres dans ma wishlist et j’ai Victorian Fantasy tome 1 dans ma PAL ! :D
      Oui j’ai repéré qui tu étais, n’hésite pas à venir parler si tu en as envie ! Bisous :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Chronique :  » Journal d’Hirondelle  » – Amélie Nothomb.

Genre : Contemporain Editeur : Le Livre de Poche Date de sortie : 2012 Nombre de pages : 9…