Accueil Jeunesse Chronique : Des poings dans le ventre – Benjamin Desmares.

Chronique : Des poings dans le ventre – Benjamin Desmares.

0
0
90

Genre : Jeunesse 

Éditeur : Editions du Rouergue, collection doado noir

Année de sortie : 2017 

Nombre de pages : 78 

Ma note : 15/20 

couv71553252

Synopsis :   »Ba-Ba-Bam. »
Trois coups.
Trois directs dans le ventre qui vous coupent le souffle.
C’est sa signature. Celle de Blaise, dont la violence déborde de partout.
Il cogne et fort, n’importe qui, au hasard, au collège
et ailleurs, de jour comme de nuit.
Bien enfoui derrière cette colère se cache autre chose…
mais Blaise le sait-il ? 

 

Mon avis : Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions du Rouergue pour cet envoi ainsi que pour leur confiance. En effet, ce livre me tentait car j’avais déjà eu l’occasion de découvrir cet auteur grâce à une histoire de sable ,que j’avais beaucoup aimé. 

Ici, nous plongeons dans la tête de Blaise qui est un adolescent en souffrance. Son quotidien est de frapper les autres pour faire sortir toute la colère, toute la rage qu’il possède en lui. Il ne jure que par ses poings. Il voit de la peur dans le regard des auteurs, ces regards ne sont que les reflets de sa propre peur.
Blaise est un garçon qui a grandit avec des questions sans réponses, il ne sait pas vraiment qui il est car il ne connait pas tout de sa propre vie. Ce personnage est un personnage fragile qui ne s’autorise aucune émotion, sauf la colère. 

Les thèmes abordés par ce livre sont nombreux mais certains m’ont interpellé plus que d’autres. Tout d’abord, la recherche de sa propre identité à l’adolescence. Qui sommes-nous ? D’où venons nous ? Quelles sont nos origines ? Chaque adolescent a un vécu différent mais à cette période de la vie, il est plus ou moins difficile de répondre à certaines de ses questions, c’est ce que nous montre bien l’auteur ici. 
Blaise ne sait pas où est sa place dans la vie, il cherche, il se cherche, il doute. Il s’invente une personnalité qui n’est pas la sienne mais qui le rend fort, qu’il aime parce qu’il se sent puissant, il a la sensation de dominer ses peurs.
Il s’approprie une personnalité pour ne plus avoir peur, pour paraître sous son meilleur jour devant ses amis, devant tout ceux qui osent le défier. En réalité, Blaise est un garçon détruit, qui ne sait pas qui il est véritablement.

La manière d’écrire de l’auteur est différente de ce que j’ai pu connaitre par le passé, la personne utilisée est la deuxième du singulier. On dirait que l’auteur nous parle, on se sent directement visé. Pour autant, je n’ai pas réussi à me mettre dans la peau du personnage. 

La fin de ce roman m’a beaucoup touché, notre personnage en quelque sorte, se libère, se dévoile. On imagine que le chemin vers sa guérison sera long  mais, nous savons qu’un jour ou l’autre, la douleur finira par s’atténuer pour laisser place au bonheur. En tout cas, c’est ce que nous espérons tous. 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par emistories
Charger d'autres écrits dans Jeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Chronique :  » Tornade  » – Jennifer Brown.

Genre : Jeunesse Editeur : Albin Michel ( Collection Wiz.) Année de sortie : 2015 Nombre d…