Accueil Contemporain Chronique :  » À la place du coeur  » tome 1 – Arnaud Cathrine.

Chronique :  » À la place du coeur  » tome 1 – Arnaud Cathrine.

4
0
40

Genre : Contemporain / Romance

Editeur : Robert Laffont ( Collection R )

Année de sortie : 2016

Nombre de pages : 252

Ma note : 20/20

couv21139034

Synopsis : Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.
Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l’effroi.

Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu’une chose : à la fin de l’année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »…
Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s’annonce et la perspective obsédante de la « première fois ». Sauf que le lendemain, c’est la France qui bascule à son tour : deux terroristes forcent l’entrée du journal Charlie Hebdo et font onze victimes…
À la place du coeur, c’est ça : une semaine, jour après jour, et quasiment heure par heure, à vivre une passion sauvageonne et exaltante ; mais une semaine également rivée sur les écrans à tenter de mesurer l’horreur à l’oeuvre, à tenter de ne pas confondre l’information en flux continu avec un thriller télé de plus. Comment l’amour (qui, par définition, postule que « le monde peut bien s’écrouler ») cohabite-t-il avec la mort en marche ? Comment faire tenir ça dans un seul corps, dans une seule conscience ? Comment respirer à fond le parfum de la fille qu’on aime et comprendre, dans le même temps, que le monde qui nous attend est à terre ?

 

Mon avis : Quand ce livre est sorti, je ne savais pas réellement si j’avais envie de le lire, si j’avais envie de replonger au coeur de ce qui s’est passé dans mon pays. J’ai finalement décidé d’acheter ce livre car, comme Caumes, moi aussi j’ai connu mon premier amour lors des attentats de Charlie Hebdo, je me suis dit que lire ce livre me permettrait peut-être de comparer ce que j’ai vécu en janvier 2015 avec l’histoire de quelqu’un d’autre. Bien sur,  ce roman est fictif mais une part de moi ne cesse de me dire qu’il y aura toujours quelque chose de vrai dans ce roman. C’est avec le coeur lourd que je referme ce livre. Je ne peux pas me permettre de dire que c’est un coup de coeur car dans ce livre, c’est une partie de notre histoire qui est écrite.

Au début, je trouvais que Caumes était stupide, ce personnage principal ne pensait qu’au sexe, à l’alcool.. je sais bien qu’à notre âge, 17 ans, ces sujets sont au centre des conversations de la plupart des jeunes mais pas de tous, j’ai donc trouvé que l’auteur utilisait un cliché, et, ce cliché ne me plait pas. J’ai avancé dans le roman et je me suis prise d’affection pour Caumes, à certains moments, j’avais l’impression de me retrouver en 2015, le jour des attentats, je me suis rappelée de ce que j’avais fait ce jour-là et puis les jours d’après, comment j’avais encaissé le choc et surtout, je me suis rappelé l’état dans lequel je me trouvais, face à mon pays à genoux. Ce sont de mauvais souvenirs certes mais il est important de se rappeler de ce qui est arrivé, il ne faut jamais oublier.

Dans ce livre, on ne parle pas seulement des attentats, on parle également de la vie de Caumes ainsi que de ses amis, je pense que c’est ce qui donne une touche de légèreté à ce livre, je ne sais pas si j’aurais été capable de le lire si ce dernier ne parlait que des attentats et des sentiments qui nous ont tous habité par la suite. Très vite, la vie de Caumes bascule également.

Ce livre aborde un autre thème important de nos jours, je ne pensais pas le retrouver dans ce roman, il s’agit du harcèlement scolaire. Ce thème rend le roman encore plus pesant, plus sombre.

Pour ce qui est de la fin, je ne sais pas si je parviendrais à l’oublier un jour, elle résonne en moi comme une chanson que j’ai trop écouté. La fin est sombre, triste, elle nous fait pleurer mais, le pire dans cette fin, c’est qu’elle est réelle.

L’auteur a repris tous les éléments de cette semaine sanglante pour nous donner un premier tome qui nous fait réfléchir sur ce qui s’est passé, qui nous fait nous interroger sur la vie, sur l’importance de vivre. Plein de questions émergent dans nos têtes. Ce roman nous apprend qu’il faut nous contenter de vivre au jour le jour, d’essayer de combattre notre peur et d’avancer.

 

   «   J’ai dix sept ans, la vie devant moi et de la mort partout… « 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par emistories
Charger d'autres écrits dans Contemporain

4 Commentaires

  1. Les lettres de Sel

    21 avril 2017 à 10:43

    Hello ! :D

    J’entends beaucoup parler de cette saga, que ce soit sur instagram ou sur des blogs…Franchement, la couverture est vraiment belle et le thème délicat et important, mais j’avoue avoir peur d’être déçue si je le lis un jour puisque l’histoire de ce jeune garçon n’a pas l’air très palpitante…Et puis surtout, tout comme toi, je ne souhaite pas revivre ces moments atroces qui ont bouleversés la France… :/

    Répondre

    • emistories

      21 avril 2017 à 11:37

      Bonjour,
      En effet, l’histoire de ce garçon est banale mais c’est ce qui rend ce livre réel. Je pense que tu devrais le lire ! De plus, dans ce roman, on ne lit pas uniquement l’histoire de ce garçon, on lit aussi notre histoire et grâce à ce qui nous est raconté, on peut réfléchir sur ce qui est arrivé.
      Tiens moi au courant si tu le lis, je te souhaite de bonnes lectures en attendant! :)

      Répondre

  2. Rêve ta vie en lecteur

    21 avril 2017 à 18:32

    J’ai vraiment envie de découvrir cette saga qui doit être tellement forte en émotions !

    Répondre

    • emistories

      21 avril 2017 à 18:36

      Oui comme tu dis, elle est vraiment forte en émotions, j’ai pleuré à la fin du livre et j’ai envie de lire la suite même si le deuxième tome concerne les attentats du 13 novembre..

      Je te souhaite de bonnes lectures ! :)

      Répondre

Répondre à emistories Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Chronique :  » Pardonne-moi, Léonard Peacock  » – Matthew Quick.

Genre : Contemporain Editeur : Robert laffont ( collection R ) Année de sortie : 2015 Nomb…