Accueil Fantastique Chronique :  » Parmi les vivants  » tome 1  » Abel  » – Alex Cousseau et Valie le Gall.

Chronique :  » Parmi les vivants  » tome 1  » Abel  » – Alex Cousseau et Valie le Gall.

1
0
15

Genre : Fantastique

Editeur : Rouergue ( collection épik )

Année de sortie : 2016

Nombre de pages : 245

Ma note : 19/20

couv61072415

Synopsis : Durant quelques jours d’été, trois copains, deux filles et un garçon, sont confrontés à l’apparition mystérieuse d’un ado de leur âge, Abel, porteur d’une relique vieille de trois siècles en forme de cœur. Entre fascination et peur, rêves morbides et sentiments amoureux, le premier tome d’un dyptique fantastique, écrit à quatre mains par Alex Cousseau et Valie Le Gall.

 

Mon avis : Avant toute chose, je tiens à remercier les Éditions Rouergue pour cet envoi ; je l’ai reçu il y a quelques mois maintenant et je regrette sincèrement de ne pas avoir eu le temps de pouvoir découvrir ce premier tome avant car j’ai adoré du début à la fin, malgré quelques défauts. 

Dans ce roman, nous découvrons, au cours d’un été, trois amis ; Vlad, Inoke et Esther, leur vie semble normale, ils se retrouvent chaque jour tous les trois pour passer de bons moments ensemble jusqu’au jour où ils vont apercevoir chacun leur tour, un garçon mystérieux, à partir de cet instant, la vie des trois adolescents va brusquement changer.

Tout d’abord, il faut savoir que les chapitres ne sont jamais raconté par la même personne, à tour de rôle, Vlad, Esther et Inoke racontent leur journée d’été, leurs moments. La narration est donc toujours alternée entre nos trois personnages mais également alternée avec ce garçon mystérieux, à certains moments du roman.

Je ne saurais pas dire quel personnage j’ai le plus aimé, ils sont tous les trois attachants car ils ont tous des caractéristiques qui les rendent spéciaux et qui font que nous éprouvons le besoin de continuer l’aventure avec eux. Commençons par Vlad.

J’ai trouvé le personnage de Vlad un peu immature contrairement à Inoke et Esther. Vlad tire des conclusions hâtives, parle sur le coup, il n’essaie pas de prendre de recul sur les évènements qui surgissent dans sa vie, en tout cas, au début du roman. Je l’ai trouvé adorable car la seule chose qu’il veut c’est protéger ses amies, surtout Inoke. La relation qu’il a avec son frère m’a beaucoup fait rire.

Concernant Inoke, j’ai trouvé que l’on apprenait beaucoup de choses sur sa vie, au fur et à mesure, on comprend qui elle est, c’est une fille sensible, courageuse suite au deuil qu’elle a du supporter, elle n’a tout simplement pas peur, par exemple, Inoke est le genre de personnage qui peut s’aventurer en pleine nuit dans une forêt, à certains moments de l’histoire, il est vrai que je l’ai admiré. Comme tous les personnages de cette histoire, elle évolue grâce à ce qui arrive au cours de cet été et j’ai beaucoup aimé son évolution pour la simple et bonne raison qu’à la fin du roman, j’avais l’impression que ce n’était plus le même personnage que j’avais en face de moi. Le seul petit défaut qui ne concerne en aucun cas la personnalité d’Inoke mais plutôt la narration c’est, qu’au début, je mélangeais Inoke et Esther ; étant donné que les chapitres changent à chaque fois de point de vue, il m’arrivait de confondre les deux. Heureusement, ensuite, j’ai pu me repérer et bien les différencier.

Esther est le personnage que j’ai trouvé le plus mystérieux, dans un sens, peut-être encore plus que le personnage d’Abel. On connait des choses sur elle bien sur mais, moins, elle ne nous raconte pas beaucoup de choses sur elle, j’ai souvent eu l’impression qu’elle restait dans l’ombre de ses deux amis, sauf quand il s’agissait d’Abel, ce point m’a beaucoup intrigué et m’intrigue toujours, il me reste beaucoup de questions sans réponses en ce qui concerne le personnage d’Esther.

Le personnage d’Abel m’a beaucoup plu également, les auteurs ont su dévoiler son personnage et son histoire en tout voulu, sans aller trop vite mais sans non plus nous faire attendre des pages et des pages, c’est principalement ce que j’ai aimé. Abel est un personnage que j’ai trouvé très attachant, surtout quand on sait la raison de sa venue dans la vie de Vlad, Inoke et Esther. Les chapitres de son point de vue sont sublimes, poétiques, j’aurais d’ailleurs aimé en avoir d’avantage.

Bien sur l’amour est un thème important dans ce livre, toutes les actions de certains personnages sont guidées par l’amour, j’ai trouvé magnifique la place que l’on donnait à l’amour dans ce roman. Le thème principal de ce roman est, bien entendu, la mort mais également, le deuil. Ces deux sujets sont merveilleusement bien traités, l’imagination des deux auteurs ainsi que leur plume m’ont à de nombreux moments éblouis, je ne m’attendais pas à ressentir autant d’émotions en découvrant cette histoire.

La fin de ce premier tome est juste dingue, finalement, on ne sait pas trop ce qui est en train de se passer mais cette fin laisse présager un tome deux encore plus beau et encore plus explosif que le premier. J’ai vraiment hâte de connaitre la suite de cette pépite et de retrouver ces merveilleux personnages. Dans le deuxième tome, un nouveau personnage va faire son apparition, Louise, qui apparait vaguement dans le tome un, je suis très impatiente de découvrir ce que ce nouveau personnage cache.

Le tome deux parait aux Editions Rouergue au début du mois d’Avril.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par emistories
Charger d'autres écrits dans Fantastique

Un commentaire

  1. BlueMoon

    3 avril 2017 à 19:41

    Contente que tu aies aimé ce livre ! J’espère que tu aimeras autant la suite !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Chronique :  » L’ange mécanique  » tome 1 de » The Mortal Instruments Origines » – Cassandra Clare.

Genre : Fantastique Editeur : Pocket Jeunesse Année de sortie : 2013 Nombre de pages : 536…