Accueil Drame Chronique :  » La vérité sur Alice  » – Jennifer Mathieu.

Chronique :  » La vérité sur Alice  » – Jennifer Mathieu.

0
0
186

Genre : Drame

Editeur : Pocket Jeunesse

Année de sortie : 2016

Nombre de pages : 202

Ma note : 18/20

couv34766516

Synopsis :  « Les gens ne deviennent pas méchants et vicieux du jour au lendemain. Mais laissez leur un temps d’adaptation, et ils seront capables du pire. »
Au lycée de Healy, la vérité est une question de point de vue. Alice Franklin est une trainée. Tout le monde le sait. C’est forcément vrai puisque c’est écrit partout sur les murs des toilettes. On dit qu’elle a couché avec deux garçons d’affilée et qu’elle a provoqué la mort de l’un d’entre eux.
Tout le monde a sa vérité sur Alice : son ancienne meilleure amie, l’entourage de la victime, son admirateur secret…
Quelle sera la votre ?

 

Mon avis : Je me suis intéressé à ce livre parce que j’ai trouvé que la couverture était très belle et son synopsis m’intriguait suffisamment pour me décider à l’acheter.

J’ai adoré ce livre. Il m’a fait pensé à un de mes films préférés, 2h37 puisque la façon de faire est à peu de choses près la même, c’est à dire : A chaque chapitre, nous rencontrons une personne différente qui va nous parler de la façon dont elle voit Alice, chaque personne va la juger comme bon lui semble, en fonction des rumeurs donc elle va être victime.  Cela se voit que certaines personnes ont de la pitié pour elle mais personne ne sera de son coté, pour des choses évidentes pour les gens de leur âge : rester populaire, ne pas être écarté de LA bande du lycée, ne pas être mal vu …  J’ai trouvé cela complètement ignoble mais pourtant, c’est ce qui se passe également dans la réalité.

L’auteure a choisi un style d’écriture qui m’a un peu déstabilisé au début puisqu’elle fait parler ses personnages comme des adolescents dans la vie réelle, cette méthode fait la force du livre, on croit réellement à tout les propos des personnages et on est vraiment plongé dans l’histoire.

Parlons des personnages  » principaux  » :

Tout d’abord, Alice, nous devons nous faire notre propre idée sur elle grâce à ce que raconte les autres, j’ai trouvé que c’était une merveilleuse idée de la part de l’auteure de ne pas nous donner toute de suite la vérité mais plutôt de nous laisser douter jusqu’au bout. Au début, je ne croyais pas vraiment à tout ce qu’on nous racontait sur elle puisque je savais quel thème était mis en avant dans ce livre mais je vous avoue que j’ai fini par douter, tout était vraiment très cohérent et très réel.

Kelsie, ce personnage est la meilleure d’Alice depuis le collège. J’ai trouvé ses réactions face aux rumeurs complétement horrible mais avec un peu de recul, je pense que c’est ce que beaucoup de personnes auraient fait, vu son passé. Dans son récit, nous voyons bien qu’elle s’en veut mais de toute manière, elle n’a pas le choix, qu’est ce qu’elle aurait pu faire d’autre à part suivre la foule ?

Josh, le meilleur ami du garçon décédé ( à cause d’Alice ) , j’ai trouvé son personnage hyper intéressant et bien travaillé au niveau psychologique. A des moments, je me suis demandé si Brandon était vraiment son meilleur ou si il ressentait beaucoup plus que cela car certains moments sont vraiment ambiguës, de son point de vue.. Et puis je me dis qu’un garçon comme Josh n’aurait jamais avoué qu’il était homosexuel si cela avait été le cas, j’aurais aimé que l’auteure mette cela au clair car je ne sais toujours même si je pense savoir la vérité.

Kurt, ce garçon est extrêmement mignon. Pour ceux qui ont lu le livre, je ne sais pas de quelle façon vous avez perçu Kurt mais moi, je l’ai trouvé vraiment adorable. Je pense que c’est la seule personne qui est digne d’Alice. Finalement, ces deux personnages se ressemblent autant qu’ils se différencient.

Le thème de ce roman est bien évidemment le harcèlement, plus particulièrement, la réputation que les personnes de notre lycée nous font. Je n’aime pas vraiment lire des livres avec ce thème car même si c’est un sujet tabou et plus que tout réel, j’ai toujours trouvé que les acteurs qui écrivaient sur ce thème n’avait pas réellement les bons mots. J’ai été très surprise par la façon dont Jennifer Mathieu traite ce thème car pour la première fois, j’ai trouvé cela bien écrit ; la façon de parler des personnages, le déroulement de l’histoire, les rumeurs… On y croit réellement.

La fin était belle même si  je pense fortement que l’auteure aurait pu nous écrire quelques pages de plus pour faire une vraie fin. C’est une fin peut-être un peu trop ouverte à mon gout..

Même si cette histoire n’est pas inspiré de faits réels, je pense sincèrement que certains moments de l’histoire le sont, il faut arrêter de se voiler la face, le harcèlement existe et détruit plus de vies qu’on ne le croit.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par areadingirl
Charger d'autres écrits dans Drame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Chronique :  » Rien que nous  » – Kristin Halbrook.

Genre :  Romance Editeur : Albin Michel ( Wiz)                                            …