Accueil Contemporain Chronique :  » Will&Will » – John Green, David Levithan.

Chronique :  » Will&Will » – John Green, David Levithan.

0
0
246

Genre : Contemporain

Editeur : Gallimard ( collection : Scripto)

Année de sortie : 2014

Nombre de pages : 379

couv38001005

Synopsis : Will Grayson se méfie des sentiments. Les histoires de coeur portent la poisse, tout le temps. Alors, dans la vie, autant se faire discret. Son meilleur ami, Tiny Cooper, est à la fois une bénédiction et une vraie plaie : amie fidèle et rayonnant, il est aussi ouvertement gay que corpulent et n’a pas l’habitude de passer inaperçu. A l’autre bout de la ville, un adolescent en pleine déprime assume mal sa différence. Le hasard veut qu’il se nomme lui aussi Will Grayson..

 

Mon avis :  John Green m’avait déçue avec Nos étoiles contraires, je n’avais pas tant accroché à cette histoire, quand on parlait de John Green, tout le monde pensait à ce livre parce que tout simplement tout le monde l’avait aimé mais on ne va pas se mentir, certaines personnes ont fait semblant d’aimer ce livre parce que c’était un effet de mode. Je ne sais pas si  Will&Will connaitra le même succès que Nos étoiles contraires un jour, j »espère pour lui, ce roman mérite d’être connu mais si à l’avenir, c’est le cas alors je suis tellement fière d’avoir lu ce livre avant que tout le monde n’en fasse des éloges. Je suis tout aussi fière de dire que quand on me parlera de John Green, je ne penserais plus à Nos étoiles contraires et à mon énorme déception mais plutôt à Will&Will et à mon énorme révélation, oui, Will&Will est pour moi une énorme révélation, cette histoire m’est tombée dessus au moment où je m’attendais à être déçue d’un livre, j’en ressors totalement bouleversée et changée. Je ne sais pas lequel des deux auteurs à réussi à me retourner autant mais en tout cas, merci John Green, merci David Levithan.

Pour cette chronique, je ne vais pas vous résumer globalement l’histoire comme je le fais souvent parce que je n’ai pas envie de vous faire perdre une miette de suspense pour cette histoire alors, je ne vous dirait rien. Cependant, pour commencer correctement cette chronique, je tiens à vous dire que je déteste mettre des petits post-it sur les pages de mes livres, je ne critique en aucun cas les personnes qui le font mais moi, c’est quelque chose que je ne supporte pas tellement. Au cours de ma lecture de ce roman, j’ai été chercher mes post-it et au fil des pages que je tournais, j’enlevais des post-it pour les mettre sur les pages de mon livre tellement j’avais envie de me souvenir de ces passages, vous allez me dire,  » tu aurais pu les noter » je répondrais que non, je n’avais pas le temps, j’étais tellement happée par l’histoire que non, je n’ai pas eu le temps de prendre un crayon pour noter tout ça, je ne faisait que tourner, lire, mettre des post-it, tourner, lire ect. De plus, je ne voyais pas recopier des paragraphes en pleine lecture, parce que oui, je ne sais pas lequel des deux auteurs écrit aussi bien mais sa plume est tellement belle, ses mots tellement intenses et vrais à la fois que ce sont des paragraphes que je voulais garder en note, à tout moment, je sais que je pourrais me tourner vers ce livre, vers mes post-it et lire les pages en question et me sentir bien,tout simplement. 

Pour les personnages :  Will Grayson (1) m’a paru être un personnage complètement banal au début, je ne l’appréciais pas trop. Au fil de ma lecture, j’ai commencé à légèrement m’attacher à lui mais je n’ai pas tellement accroché à ce personnage et j’ai eu l’impression qu’au fil des chapitres qui étaient pour lui, ce n’était plus trop lui qui était le personnage mais plutôt son meilleur ami, Tiny. J’aurais quand même aimé que sa relation avec Jane soit plus développée..

J’ai beaucoup aimée Jane, j’aurais un peu voulu être comme elle, même si je ne sais pas si j’aurais supporté l’idée d’une relation comme celle qu’elle a avec Will parce que je me rends compte qu’elle est quand assez spéciale.

J’ai carrément adoré le personnage de Tiny, ce garçon est tellement adorable, tellement attachant, je crois que ce personnage est le deuxième auquel je me suis le plus attachée. La seule chose que je n’ai pas aimée de la part des auteurs, c’est le fait qu’on parle si souvent de sa corpulence, je vous avouerais même que cela m’a énervée à plusieurs reprises, qu’est ce qu’on en à faire de son poids ? C’est ce que je me suis dit tout au long de ma lecture et je suis sure que certaines personnes qui l’ont lu ce sont également dit cela au court de leur lecture mais je me suis rendue compte à la fin du livre, vraiment  à la dernière phrase, que sa corpulence était vraiment importante pour l’histoire, sans cela, on aurait surement du enlever beaucoup de phrases et je crois que même que l’histoire n’aurait pas été pareille, même si j’en veux un peu aux auteurs d’avoir tant insisté sur son poids, j’ai trouvé certains mots un peu insultant pour les personnes dans le cas de Tiny.

Mon personnage coup de coeur de cette histoire est évidement Will Grayson (2), ce personnage est dépressif et on le voit très clairement, ce n’est pas dit explicitement (enfin si mais seulement à quelques reprises) mais tout le long des descriptions qui le concerne et même lors de certains dialogues, on comprend que ce garçon se sent vraiment mal dans sa tête. Je me sens vraiment sentie très proche de ce personnage, tout d’abord pour ce fait, celui qu’il soit mal dans tête, ce mal-être qu’il ressent mais aussi pour la relation qu’il a avec son père, inexistante.  Je ne sais pas trop de quel coté me pencher pour ce qu’il lui arrive, est-ce que je souhaite à quelqu’un d’autre ce qui est arrivé à Will Grayson ou non ? Je ne parle pas de son histoire personnelle  mais plutôt de ce qui lui est arrivé sur le plan relationnel, je dirais que oui, je le souhaite à quelqu’un parce que.. c’est un mal pour un bien.

En ce qui concerne les amis de Will Grayson (2), j’ai aimé Maura, je pense que pour faire ce qu’elle fait, elle doit vraiment se sentir seule et elle doit vraiment avoir besoin d’un ami mais je crois qu’elle ne comprendra jamais que Will n’est pas la bonne personne.
J’ai adoré Gidéon parce que je crois que cela saute aux yeux mais Will lui plait, pourtant, il a été un réel ami pour lui.

Je pense que cette histoire donne véritablement une leçon de vie mais je pense qu’elle ne doit pas être la même pour tout le monde, chaque personne interprétera cette histoire d’une manière différente mais je suis certaine que la plupart des personnes qui auront lu ce livre auront appris quelque chose sur la vie, certaines personnes plus que d’autres.

Je me suis vraiment attachée aux personnages et à l’histoire, je ne voulais plus lâcher le livre, vers la fin, quand l’action commençait à être intense, j’ai surpris mon coeur à battre plus vite, je stressais pour les personnages, j’avais tellement envie de connaitre la fin mais à la fois de replonger dans ce roman, de ne pas quitter les personnages, tout cet univers.

Je ne m’attendais pas vraiment à cette fin qui je trouve n’est pas vraiment une fin mais plutôt sur une fin ouverte, c’est à dire chaque personne pourra donner à cette histoire la fin qu’il souhaite mais pour la toute première fois, je crois que cela ne m’a même pas dérangée.

En conclusion, j’ai aimée cette histoire plus que tout, les personnages sont tellement attachants, je ne suis pas prête de les oublier de si tôt. Je suis sure aussi que je n’oublierais jamais ce livre parce que tout au long de ma lecture, une pensée pour une personne particulière m’a accompagnée.

Ce livre est un véritable bijou, une révélation que je ne suis pas prête d’oublier, je garderais précieusement Will&Will dans ma bibliothèque mais surtout, dans mon coeur.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par areadingirl
Charger d'autres écrits dans Contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Chronique :  » Partition amoureuse  » – Tatiana de Rosnay.

Genre : Contemporain Editeur : Le Livre de Poche Année de sortie : 2016 Nombre de pages : …